23 novembre 2012

Red Bull Beat It : Salah is the best party dancer !


Salah remporte le Red Bull Beat It qui a secoué Paris ce jeudi soir au Pavillon Champs-Elysées. Durant deux heures, les danseurs ont rivalisé de style, de créativité et d’humour sur une playlist déjantée devant plus de 1200 personnes.

Dans un club plein à craquer à deux pas des Champs-Elysées, 16 danseurs internationaux se sont affrontés sur une bande son qui casse les codes du hip hop traditionnel, allant de Claude François à Nirvana en passant par Boney M et Michael Jackson. Issus de tous styles (lockin’, poppin’, breakdance…), ils ont fait honneur à ce contest hors normes, ouvrant la voie à des délires stylistiques impensables dans les battles traditionnels pour capter les faveurs du public, véritable juge de l’événement aux cotés d’un jury de spécialistes composé de Bruce Ykanji (Juste Debout), Sidney (Hip-Hop), Valentine et Nikki Tsappos. Gros son, gros niveau, grosse ambiance.


« En fait, c’est comme un mélange de théâtre et de danse, confie Kamel, 22 ans, bluffé par les premiers rounds. Ce n’est pas un battle normal, mais ce n’est pas non plus un show. C’est un peu nouveau ». C’est exactement ça : Red Bull Beat It n’est pas un battle mais une leçon de style qui mélange technique et humour, science du dancefloor et fun à l’état pur. La bande son, composée exclusivement de classiques internationaux, complète le défi. « C’est à la fois déroutant et rassurant. Ce sont des chansons que tu connais, tu sais donc où mettre tes accents, tu sais où sont les breaks, tu sais sur quoi tu peux jouer. Mais dans le même temps, il ne faut pas en abuser : trop d’effet tue l’effet », confie la vainqueur Salah. Captivé, le public assume à fond son rôle de juge, brandit des cartons tantôt rouge et tantôt bleu, s’oppose au jury et défend ses héros, poussant les danseurs à se surpasser.


Energie positive, grosse ambiance, style et technique, cette première édition club a donné ses lettres de noblesse à l’événement, cassant les codes des battles classiques en mettant la danse à la portée de tous. Mais après cette soirée de show, de délire et de fun, rien de tel qu’un solide retour aux fondamentaux : dès minuit, Cut Killer, un des DJ français les plus réputés, s’empare des platines pour secouer le public jusqu’à l’aube.

>> Retrouvez toutes les photos des danseurs sur l’album de l’évènement !

>> Et retrouvez-vous en photo durant la soirée sur Red Bull Afterparty !



Articles similaires :

  • Marie Poppins

    Issus de toutes les disciplines (hip-hop, breakdance, popping, voguing…), ils [...]

    25 octobre 2012

  • 121001_Red-Bull_Beat-it_artic

    WHO’S THE BEST PARTY DANCER ? Après le succès des [...]

    21 octobre 2012

  • Youval

    Youval : « Red Bull Beat It est l’événement le plus [...]

    09 octobre 2012